PFEG création d’entreprise 211

Pour la 7e année consécutive, une classe de seconde du lycée Joffre  a pu participer au programme de sensibilisation à la création d’entreprise monté en partenariat avec l’association BGE de Montpellier. Sept équipes de 211 ont présenté leur projet devant un jury composé de professionnels vendredi 29 mars après-midi en salle Lumière du Lycée. Le jury était composé de Raphael Girardin, fondateur de l’entreprise Matahi  (production de jus de Baobab), Catherine Peyroux , directrice du Pôle Pépite-lr, Frédérique D’Arras , animatrice territoriale Bge Montpellier et  Mme Paoli , Directrice des Relations partenariats de la Société Générale (partenaire du projet depuis 7 ans).

Le jury a félicité toutes les équipes pour la qualité du travail accompli tout au long de l’année dans le cadre du cours de PFEG animé par M-Laure Lo Ying Ping avec le soutien de Valérie Dameron  (Conseillère BGE). Le projet déroule toutes les étapes de la création d’entreprise, de l’idée à l’étude du marché jusqu’au chiffrage du projet (compte de résultat prévisionnel et plan de financement) et au choix du statut juridique. Chaque équipe avait également réfléchi aux aspects marketing avec un plan de communication abouti (communication web : sites internet, réseaux sociaux, vidéos).

En tête de classement, l’équipe JEPPS (Rafflegeau Prunelle, Hombell Stella, Guarisco Enzo, Thiong-Toye Julien, Kryeziu Sihana) a remporté le premier prix. Le jury a souligné l’audace de cette équipe qui a osé l’innovation technologique en proposant un tee-shirt équipé d’un chargeur solaire pour smartphone. La présentation de l’équipe était extrêmement bien calibrée et complète démontrant une cohésion parfaite de l’équipe autour de ce projet. La vidéo conçue par le groupe pour collecter du financement participatif a également enthousiasmé le jury.

Les projets Luxàporter (concept de location de tenues chics) et Croc (concept de vaisselle comestible) se sont classés respectivement second et troisième.

Le bilan de cette aventure entrepreneuriale est très positif : les nombreuses interventions de professionnels ont permis aux élèves de découvrir des domaines et métiers divers et d’envisager peut-être leur futur professionnel sous les auspices de l’entreprenariat au féminin comme au masculin.

 

 

 

 

 

Tags: