Voyage dans la Somme

Dans le cadre de la commémoration de la première guerre mondiale, un voyage sur les lieux de mémoire de la Somme s’est déroulé du mardi 20 novembre au vendredi 23 novembre. Il a concerné 35 élèves issus de diverses classes de 1S, 1ES, TaleS, et a été organisé par Mme Crouzet, professeur d’histoire, accompagnée de M Pagès, professeur d’histoire, et Mme Squive, professeur documentaliste.

Ce périple, très émouvant, commenté par un guide professionnel, a permis de nombreuses découvertes :

 

- l’Historial de Péronne, musée de référence dédié à la Première Guerre mondiale qui donne du conflit une vision culturelle, sociale et militaire, pour les trois principales nations européennes combattantes (France, Allemagne, Royaume-Uni). Il se situe dans un château médiéval, assiégé pendant la Grande Guerre.

- le musée et mémorial sud-africain de Longueval, et le bois Delville, symbole du courage et du sacrifice sud-africain.

- le site mémoriel de Rancourt-Bouchavesnes, qui regroupe une nécropole nationale française et une chapelle du Souvenir Français, un cimetière militaire du Commonwealth, et un cimetière militaire allemand.

- Le monument aux morts de Péronne, une référence parmi les monuments pacifistes : « La Picardie maudissant la guerre » (1926), de l'architecte Louis Faille et du sculpteur Paul Auban.

- le mémorial et le cimetière militaire de Thiepval, haut lieu du souvenir dédié aux combattants britanniques et sud-africains, incarnant la tragédie humaine qu'est la bataille de la Somme et le sacrifice de jeunes combattants volontaires, tombés en masse.

- le parc terre-neuvien de Beaumont-Hamel, lieu historique national du Canada, particulièrement pédagogique, qui s’étend sur 30 hectares, et préserve l’ensemble des traces permettant de comprendre la guerre de positions (no man’s land, premières lignes, tranchées).

- l’impressionnant « Lochnagar Crater, à la Boisselle, trou de mine de 91 mètres de diamètre et de 21 mètres de profondeur, désormais le seul accessible au public.

- le musée Somme-2016, à Albert ; situé dans une « muche » picarde (cachettes creusées dans le sol crayeux entre le 9e et le 16e siècle), un souterrain de 250 mètres de long à 10 mètres sous terre, il rend compte de la vie dans les tranchées par une succession de scènes très réalistes.

 

Le voyage s’est achevé par un hommage rendu à l’un des anciens élèves du lycée, Louis Miquel, mort en 1916, et dont le corps repose à Etinehem, au cimetière français de la Côte 80.

Entrée du musée, Péronne

Tags: